Du Carbone Au Cœur des Sols – APAD

Ce projet, qui concerne 25 exploitations en Nouvelle-Aquitaine, est centré sur l’Agriculture de Conservation des Sols.

Le projet

BContexte :

Au-delà de la réduction des émissions de Co2 et du stockage de carbone, ce projet vise un impact positif global sur l’environnement et les agriculteurs, tout en préservant la sécurité alimentaire des territoires.

Cette agriculture permet de préserver les sols, de restaurer la biodiversité (vers de terre, oiseaux, abeilles etc…), de protéger la ressource en eau et de lutter contre le réchauffement climatique, tout en produisant une alimentation en quantité et de qualité et en assurant une qualité de vie pour les agriculteurs.

Description :

Les piliers mis en œuvre par les 25 agriculteurs qui s’engagent dans ce projet sont ceux de l’Agriculture de Conservation des Sols :

  • ne plus travailler les sols (pas de labour ni aucun travail mécanique pour préserver la structure du sol et ses habitants)
  • semer des couverts végétaux (ne jamais laisser les sols nus mais au contraire les protéger des intempéries avec des plantes toute l’année)
  • diversifier les espèces de plantes sur la ferme, avec des rotations longues et une grande diversité de plantes dans les couverts végétaux.

Il s'agit d'un projet de réduction carbone en cours de labellisation Label Bas Carbone.

Co-bénéfices du projet :

  • Érosion des sols
  • Consommation d’énergie non renouvelable
  • Qualité de l’air
  • Qualité des eaux
  • Quantité d’eau d’irrigation utilisée
  • Pressions Phytos
  • Diversité des cultures (incluant les prairies temporaires)
  • Pourcentage de culture avec cultures intermédiaires
  • Pourcentage de couverts favorables aux insectes
  • Pourcentage surface semi naturelle (ou IAE « infrastructures agro-écologiques »)
  • Énergie dépensée pour le travail du sol
  • Surface moyenne des parcelles
  • Potentiel nourricier
  • Énergie et Protéines valorisables en alimentation humaine
  • Implication sociale
  • Autonomie et valorisation des ressources locales
  • Temps de traction (une des composantes de la pénibilité du travail).

Partenaires :

L’APAD, mandataire du projet, assure également l’accompagnement collectif des agriculteurs engagés dans le projet, avec un ancrage territorial au plus proche des fermes. L’APAD est un réseau d’association d’agriculteurs qui s’implique depuis plus de 20 ans dans la promotion et le développement d’une agriculture durable : l’Agriculture de Conservation des Sols.
En 2020, l’APAD a lancé un label pour favoriser la reconnaissance de cette agriculture d’avenir : le label « Au Cœur des Sols ».
L’objectif de ce label est de favoriser la transition des agriculteurs, grâce à la reconnaissance économique de ce mode de production, à travers des filières spécifiques ou des paiements pour services environnementaux.
En 2022, l’APAD a notifié un projet dans le cadre du label Bas Carbone du MTES regroupant 230 fermes labellisées « Au Cœur des Sols », soit 350 agriculteurs répartis dans 11 régions.

Financement :

97% pour l'APAD et les exploitations engagées dans le projet

3% pour la Coopérative Carbone

Objectifs de développement durable de l'ONU

Lutte contre le changement climatique